34 listes candidates aux européennes : Quelles propositions démocratiques ?

le 23 mai 2019 | 0 commentaire

1_f60Il7wL8fqQtH2Hrt62Ng.jpeg

La crise des Gilets jaunes, le Grand débat, la montée des extrêmes au delà de nos frontières font du thème de la démocratie est un enjeu important de cette échéance électorale.

Le 13 mai 2019, 34 listes ont été annoncées officiellement pour la course aux élections européennes du 26 mai. Un nombre record pour une élection qui ne rencontre pas un franc succès auprès des électeurs : seulement 42,5% des Français inscrits s’étaient déplacés pour choisir leurs représentants au Parlement européen en 2014. Pourtant, chacune de ces listes porte des ambitions diverses et ambitieuses sur nos démocraties européennes. Nous avons épluché les différents programmes existants pour tenter d’en présenter les propositions allant dans ce sens.

Cette analyse se découpe en quatre thèmes portant sur la transparence, les réformes institutionnelles, la participation citoyenne et la question de la liberté de la presse.

Pour savoir quelles listes sont les plus proches de vos convictions, l’association Vote&Vous a mis en place un “Tinder des élections européennes”. Testez le !

 

1. L’avenir en commun, en Europe aussi — La France Insoumise

 

Transparence :

  • Exiger la transparence et la publicité des débats au sein du Conseil européen, de l’Eurogroupe (réunion informelle mais décisionnaire des ministres des finances de la zone euro) et des « trilogues » (négociations informelles mais décisives de la Commission avec des représentants du Parlement et du Conseil sur une directive ou un règlement).

Réformes institutionnelles :

  • Défendre l’inscription dans les traités d’un droit de révoquer les députés européens et responsables publics européens par référendum, ainsi qu’une motion de censure citoyenne permettant de renverser la Commission.

  • Obliger la Commission européenne à donner des suites législatives aux Initiatives Citoyennes Européennes (ICE).

Retrouvez ici l’ensemble du programme.

 

2. Une France Royale au Cœur de l’Europe

 

Nous n’avons pas trouvé de proposition pour réformer le système démocratique dans leur programme.

 

3. La ligne claire

 

Nous n’avons pas trouvé de proposition pour réformer le système démocratique dans leur programme.

 

4. Parti Pirate

 

Transparence :

 

  • Transparence et limitation des influences externes sur les décisions politiques
  • Transparence sur l’influence des groupes d’intérêts et des lobbyistes sur les décisions politiques. Cela peut être facilité en rendant obligatoire l’enregistrement d’un lobby existant, connecté avec un calendrier transparent sur Internet. Chaque citoyen de l’UE devrait avoir la possibilité de savoir qui l’élu a rencontré, quel était le but de la réunion et ce qui s’y est passé. L’ensemble du processus apporte un système de contrôle multi-niveaux, indispensable pour une démocratie fiable. En outre, une “empreinte législative” doit être publiée : toutes les personnes impliquées dans l’élaboration des politiques doivent publier leurs réunions avec les lobbyistes et les contributions écrites qu’ils reçoivent. Tous les projets de loi et les amendements doivent être traçables jusqu’à leur auteur original.
  • Les pouvoirs publics et les entités privées travaillant pour le service public devraient être tenus de documenter les informations relatives aux processus de prise de décision. Les autorités publiques et les représentants devraient être dans l’obligation de garder des enregistrements et de diffuser de manière proactive des informations telles que leurs emplois du temps, documents tiers comme les documents fournis par des lobbyistes et des informations justifiant les décisions. Le principe de transparence devrait s’appliquer à l’ensemble des acteurs publics, ainsi qu’à la Cour de Justice, aux représentations permanentes des États membres et à la rotation nationale des présidents du conseil.
  • L’Union Européenne doit adhérer au “Partenariat pour un gouvernement ouvert”, une initiative multilatérale visant à promouvoir la transparence gouvernementale, à responsabiliser les citoyens, à lutter contre la corruption et à exploiter les nouvelles technologies pour renforcer la gouvernance.

Réformes institutionnelles :

  • Les pirates préconisent une assemblée de citoyens, élus au suffrage direct, chargée de rédiger un nouveau traité européen afin de clarifier et de remplacer les traités actuels et de répondre au besoin de réforme démocratique au sein de l’Union, à condition qu’elle soit acceptée par les citoyens de l’Union par référendum.
  • Chercher un ajustement du rapport de force dans les institutions européennes en faveur du pouvoir législatif (le Parlement européen) contre la domination du pouvoir exécutif (la Commission européenne).
  • Ouvrir régulièrement ses portes aux citoyens afin de leur donner la possibilité de soumettre directement leurs propositions et leurs préoccupations lors d’une séance plénière commune avec des membres du Parlement européen et des membres de la Commission européenne. Ces sessions devraient également être ouvertes aux citoyens participant à distance via Internet ou via les médias sociaux.

Participation citoyenne :

  • Une démocratie directe au niveau de l’UE, à savoir les référendums paneuropéens sur les révisions constitutionnelles et les référendums législatifs à l’initiative des citoyens, devrait faire partie de la nouvelle constitution. Les citoyens ont le droit d’abroger la législation existante et de prendre l’initiative d’une nouvelle législation.
  • Le Parlement européen devrait mettre en place un outil de participation électronique. Les citoyens devraient pouvoir discuter en public des propositions législatives, proposer des amendements et soutenir (ou voter contre) les amendements proposés en ligne.

Retrouvez ici l’ensemble du programme.

 

5. Renaissance — La République en Marche, le MoDem et ses partenaires

 

Réformes institutionnelles :

  • Renforcement du rôle des maires et création d’un statut du Maire.
  • Transformation du CESE en Conseil de la participation citoyenne dans lequel siégeront désormais 150 citoyens tirés au sort.

Participation citoyenne :

  • Un référendum d’initiative partagée plus accessible : possibilité d’une saisine directe par les citoyens et abaissement du nombre de signataires à 1 million. Instauration du droit de pétition local.

Retrouvez ici l’ensemble du programme.

 

6. Démocratie représentative

 

Réformes institutionnelles :

  • Demander la création d’un institut de recherche indépendant mené par des acteurs de terrain.
  • Élaborer une plate-forme numérique afin de connecter les acteurs populaire à l’échelle européenne.
  • Démocratiser toutes les institutions dans l’Union Européenne.

Participation citoyenne :

  • Défendre le principe du “droit à la ville” permettant à chaque citoyen de redevenir acteur de son territoire.
  • Développer un grand modèle européen de tourisme durable basé sur la concertation avec les acteurs locaux.
  • Encourager les initiatives locales en matière de Développement durable.
  • Créer un système de démocratie participative fédéraliste qui donne plus de pouvoirs aux territoires.

Retrouvez ici l’ensemble du programme

.

7. Ensemble Patriotes et gilets Jaunes : pour la France, sortons de l’Union européenne ! — Les Patriotes

 

Réformes institutionnelles :

  • Suffrage à la proportionnelle à toutes les élections sont les conditions d’une démocratie revivifiée, avec des institutions enfin représentatives et des instruments de pouvoir populaires.

Participation citoyenne :

  • Référendum d’initiative citoyenne (RIC)

Retrouvez ici l’ensemble du programme.

 

8. Vers la République européenne — Parti des citoyens européens (PACE)

 

Réformes institutionnelles :

Tendre vers une Europe plus fédérale avec la création d’un parlement de la République européenne sera constitué de trois chambres législatives :

  • La Chambre des Députés, établie à Strasbourg, représentera les citoyens européens. Elue pour 5 ans au suffrage universel direct, au prorata de la population de chacun des États membres, selon un mode harmonisé.
  • Le Sénat, basé à Rome, représentera les États. tous les États membres, quelle que soit leur population, auront le même nombre de sénateurs.
  • L’Agora, basée à Athènes , représentera principalement les territoires (régions, villes et territoires ruraux), les partenaires sociaux et les autres organisations non gouvernementales. l’Agora sera composée pour moitié de représentants élus par les régions, les villes et les territoires ruraux, pour un quart de représentants élus par les partenaires sociaux et les autres organisations non gouvernementales, pour un quart de citoyens tirés au sort.

Les trois chambres auront le droit de proposer, d’amender et de voter les lois. La Chambre des Députés aura le dernier mot sur le vote du budget. À l’exception des questions sociales et environnementales, la Chambres des Députés et le Sénat pourront passer outre l’avis de l’Agora.

Retrouvez ici l’ensemble du programme.

 

9. Urgence Ecologie

 

Réformes institutionnelles :

  • La démocratie au plus près des citoyens, par la subsidiarité donnant une autonomie et une responsabilité de décision claire à chaque niveau institutionnel : commune, région, État, Union européenne.
  • Renforcer le Parlement européen par rapport aux autres institutions en utilisant tous les moyens juridiques et d’influence dont disposent les élus. Pour cela il faut créer un réseau d’entraide entre les citoyens, les parlementaires européens, les parlementaires nationaux et tous ceux qui sont volontaires pour porter l’urgence écologique.

Participation citoyenne :

  • Développement des monnaies locales complémentaires et de l’économie sociale et solidaire (SCOP, coopératives) pour soutenir les échanges locaux et tisser des liens sociaux entre les personnes.
  • Construire une plate-forme européenne et internationale Urgence écologie, qui associe les élus, les citoyens, les scientifiques, les entrepreneurs, les syndicats, les agriculteurs autour d’objectifs communs avec un calendrier et des étapes concrètes pour respecter la limite de 2° C de réchauffement planétaire. Dans cette plate-forme les échanges entre les citoyens des pays qui sont déjà touchés par le réchauffement permettront de développer des propositions concrètes de solidarité et de débattre sur les réalités.

Transparence :

  • Contrôler au quotidien l’activité de la Commission européenne en mettant en place une « Shadow Commission » composée de représentants de la société civile, par l’évaluation continue et précise en particulier de toutes les politiques à risque (accords commerciaux, politique agricole commune…) et en exigeant des débats d’orientation.
  • L’activation systématique des moyens d’action des citoyens en lien avec le Parlement européen (commission des pétitions, initiatives citoyennes européennes dont le suivi devrait être confié au Parlement alors qu‘il relève aujourd’hui de la Commission européenne). Une initiative citoyenne européenne Urgence Écologie sera lancée dès septembre 2019.

Retrouvez ici l’ensemble du programme.

 

10. Liste de la reconquête — Dissidence française

 

Nous n’avons pas trouvé de proposition pour réformer le système démocratique dans leur programme.

 

11. Pour une Europe plus démocratique, plus stratégique et efficace ! — Union des démocrates et indépendants (UDI)

 

Réformes institutionnelles :

  • Le mode de désignation des commissaires européens doit tenir compte du vote des électeurs : le candidat sélectionné par le chef d’Etat devra obtenir la validation des eurodéputés du pays concerné à la majorité absolue, c’est à dire un avis conforme d’au moins 40 eurodéputés.
  • Un Président de la Commission élu par le Parlement européen en tenant compte du résultat des élections. Le Président de la Commission Européenne soit élu par les parlementaires européens, en fonction des résultats des élections européennes, et non plus selon un simple avis conforme.
  • L’élection d’un Président du Conseil européen pour défendre directement l’intérêt des européens face aux égoïsmes nationaux.
  • Le Président du Conseil européen doit directement être élu au suffrage universel. Sa première mission serait défendre l’intérêt des citoyens européens lors des réunions des gouvernements et des chefs d’Etats au Conseil.

Participation citoyenne :

  • Mise en place d’un référendum européen citoyen permettant de supprimer une loi existante, de proposer un règlement européen ou de changer les traités. Un seuil minimum de 4,5 millions de signatures à l’échelle européenne serait nécessaire pour déclencher un référendum européen citoyen. Ce référendum permettrait de créer un véritable corps électoral européen, de rendre l’Europe plus démocratique et plus efficace alors que le système gouvernemental actuel paralyse la prise de décision.

Retrouvez ici l’ensemble du programme.

 

12. Envie d’Europe — Parti Socialiste et Place publique

 

Transparence :

  • Création d’une Haute autorité européenne pour la transparence de la vie publique en charge de garantir l’enregistrement intégral de l’activité des lobbies et d’en sanctionner les dérives.
  • Lutter pour une plus grande transparence des activités des élus et fonctionnaires européens. Donner au Parlement le pouvoir de destituer un commissaire européen, notamment dans le cas de conflits d’intérêts ou de lien avéré avec des lobbies, et renforcer les pouvoirs du médiateur.

Réformes institutionnelles :

  • Défendre une meilleure association des villes et des régions dans l’élaboration et la mise en œuvre de l’ensemble des politiques européennes. Notamment les territoires d’Outre-mer.
  • Renforcer le Comité des régions pour mieux associer les élus locaux au fonctionnement de l’UE, et prendre en compte les préoccupations quotidiennes des Françaises et des Français.
  • Renforcement des pouvoirs du Parlement face au Conseil et à la Commission, en lui donnant un réel pouvoir législatif et en élargissant le champ de la codécision avec le Conseil à des domaines comme le budget, la fiscalité et la protection sociale.

Participation citoyenne :

  • Faciliter et renforcerons l’initiative citoyenne européenne (ICE) pour donner plus de pouvoirs aux citoyennes et citoyens. L’initiative pourra concerner aussi bien des actes juridiques existants que des négociations, et pourra aussi bien demander l’adoption que le retrait d’un acte juridique.
  • Toute ICE devra donner lieu à un débat au sein du Parlement et au dépôt par la Commission d’une initiative législative inscrite à l’ordre du jour du Parlement et du Conseil.

Retrouvez ici l’ensemble du programme.

 

13. Pour une Europe qui protège ses citoyens — Parti fédéraliste européen

 

Réformes institutionnelles :

  • Créer un gouvernement européen dirigé par un président élu au suffrage universel et responsable devant un Parlement bicaméral. Une chambre représentera les citoyens européens l’autre représentera les Etats membres. Le Parlement européen aura le droit d’initiative en matière législative.
  • Rédiger une constitution européenne, simple et transparente, fixera notamment les droits essentiels de chaque citoyen, la répartition des responsabilités entre les gouvernements locaux nationaux et européens et la création d’institutions responsables et transparentes. Elle devra être ratifié par un référendum populaire paneuropéen.

Participation citoyenne :

  • Renforcer la participation du citoyen à la vie politique européenne en étendant le champ d’application des référendums (Initiative Citoyenne Européenne) et en assouplissant ses conditions de mise en œuvre. Si plus d’un million d’Européens signe pour une initiative, le Parlement européen devra se prononcer directement sur une telle proposition.

Retrouvez ici l’ensemble du programme.

 

14. Mouvement pour l’initiative citoyenne : pour le RIC

 

Transparence :

  • L’existence du RIC contraint les élus à la transparence envers les citoyens et sur tous les sujets.

Réformes institutionnelles :

  • La Constitution et les traités pourront faire l’objet de RIC.
  • Imposer que le Président de la Commission et le collège des Commissaires puisse être révoqués par référendum.
  • Les revendications des citoyens n’auront plus à passer par des blocages et des manifestations.

Participation citoyenne :

  • Imposer que la ratification des traités ne puisse avoir lieu que par référendum.
  • Imposer que toute directive européenne puisse être refusée par chaque État par référendum.
  • Permettre aux pays membres de remettre en cause chacun de ses engagements vis-à-vis de l’Union Européenne par référendum d’initiative citoyenne, selon des procédures fixées au niveau national sans pénalité. Un processus de négociation serait engagé entre les représentants du pays et l’Union, dont l’issue ne pourrait être ratifiée que par voie référendaire.

Retrouvez ici l’ensemble du programme.

 

15. Le courage de défendre les Français — Debout la France

 

Réformes institutionnelles :

  • Reconnaître le vote blanc.

Participation citoyenne :

  • Imposer un référendum pour toute décision majeure, instaurer le référendum d’initiative populaire.

Retrouvez ici l’ensemble du programme.

 

16. Allons Enfants

 

Réformes institutionnelles :

  • Limiter à deux le nombre de mandats consécutifs, comme pour la présidence de la République, soit 10 ans.
  • Rendre obligatoire des quotas de jeunes de 18–25 ans pour les élections municipales : chaque liste aurait 10% de jeunes dans la première moitié de la liste pour les communes de plus de 10 000 habitants, sous peine d’invalidité.
  • Rendre obligatoire pour chaque parti de présenter 20% de candidats de 18–25 ans dans des circonscriptions gagnables sous peine de sanctions pécuniaires.
  • Rendre la parité obligatoire dans les listes électorales sous peine d’invalidité.
  • Alourdir les sanctions pécuniaires en cas de non-respect de la parité des candidats d’un parti et l’imposer dans les circonscriptions gagnables.
  • Supprimer toute notion d’âge limite pour les mandats politiques, pour les concours et pour les écoles.

Participation citoyenne :

  • Élargir les référendums locaux et rendre obligatoire à hauteur de 10% le budget dans les collectivités locales pour permettre aux citoyens de décider des dépenses utiles aux territoires.

Retrouvez ici l’ensemble du programme.

 

17. Décroissance 2019

 

Réformes institutionnelles :

  • Rapprocher les décisions des citoyens en relocalisant la politique dans les provinces, les pays et les communes. Pour y parvenir, instaurer chaque année des référendums d’initiative citoyenne et des assemblées populaires tirées au sort, comme un Sénat des peuples européens disposant d’un droit de veto.

Retrouvez ici l’ensemble du programme.

 

18. Contre le grand capital, le camp des travailleurs — Lutte ouvrière

 

Nous n’avons pas trouvé de proposition pour réformer le système démocratique dans leur programme. Lutte ouvrière étant révolutionnaire, le parti renonce à faire des propositions réformistes.

 

19. Pour une Europe des gens, contre l’Europe de l’argent — Parti communiste français (PCF)

 

Transparence :

  • Rendre transparente la participation de parlementaires à des colloques ou groupe de travail organisés ou financés par le privé.

Réformes institutionnelles :

  • La démocratisation des institutions européennes et leur interaction avec les instances nationales doivent être débattues.
  • Créer des assises de la démocratie territoriale pour aller vers une nouvelle loi de l’organisation territoriale.

Participation citoyenne :

  • Renforcer l’implication des citoyens dans les décisions européennes.

Liberté de la presse :

  • Garantir l’indépendance des médias en interdisant la main mise sur la presse écrite, l’audiovisuel.
  • Assurer le pluralisme politique dans les grands médias audiovisuels.

Retrouvez ici l’ensemble du programme.

 

20. Ensemble pour le Frexit — Union populaire républicaine (UPR)

 

Réformes institutionnelles :

  • Réformer le statut de l’élu, avec interdiction du cumul des mandats fixée par une loi organique et inéligibilité à vie pour les élus condamnés.
  • Limiter à un seul renouvellement consécutif les mandats de parlementaire, conseiller départemental, maire.
  • Poser le principe de l’examen périodique des conflits d’intérêts et celui de l’inéligibilité à vie d’un responsable public n’ayant pas un casier judiciaire vierge.

Retrouvez ici l’ensemble du programme.

 

21. Vive l’Europe libre — Génération.s et Diem25

 

Réformes institutionnelles :

  • Renforcer le rôle des collectivités locales en Europe et de les rendre plus autonomes.
  • Décentraliser et assouplir la gestion des milliards d’euros des fonds européens, de cohésion afin de les investir dans les services de proximité pour l’énergie, l’eau et les transports, particulièrement dans les Outre-mers.
  • Refonder les traités par des assemblées citoyennes en établissant une Assemblée Constituante Européenne. Les institutions passeront de ville en ville et de pays en pays pour demander aux citoyens ce qu’ils et elles attendent d’une nouvelle Constitution Européenne. Ce processus culminera dans la mise en place d’une Assemblée constituante, composée de représentants de toute l’Europe, élus démocratiquement, et qui rédigeront la nouvelle Constitution démocratique.

Participation citoyenne :

  • Organiser un lobby citoyen (ONG, Syndicats, citoyens tirés au sort…) pour contrôler l’action de l’Europe. Le « lobby citoyen » est force de propositions pour faire entendre la voix des Européens sur l’Union européenne auprès des députés. Elle devra avoir les moyens d’informer, de mobiliser et de contrôler les institutions européennes.

Retrouvez ici l’ensemble du programme.

 

22. A voix égales

 

Nous n’avons pas trouvé de proposition pour réformer le système démocratique dans leur programme.

 

23. Pour une Europe des nations et des peuples — Rassemblement national (RN)

 

Réformes institutionnelles :

  • Réviser les traités européens pour rééquilibrer les institutions.
  • Supprimer la Commission européenne au profit du Conseil et du Parlement dont les fonctions seraient redéfinies.

Participation citoyenne :

  • Instaurer le Référendum d’Initiative Citoyenne (RIC) au niveau national pour orienter les décisions

Retrouvez ici l’ensemble du programme.

 

24. Neutre et Actif

 

Transparence :

  • Rendre le processus de décision européen plus transparent.

Réformes institutionnelles :

  • Reconnaître le vote blanc.

Participation citoyenne :

  • Impliquer directement les citoyens européens par le Référendum d’initiative citoyenne européen.

Retrouvez ici l’ensemble du programme.

 

25. Parti révolutionnaire communiste français (PRCF)

 

Nous n’avons pas trouvé de programme issu de cette liste.

 

26. Espéranto

 

Réformes institutionnelles :

  • Les règles de candidature aux élections européennes doivent être simplifiées et unifiées, par exemple en instaurant des listes européennes en complément des listes nationales ou régionales, de façon à permettre l’expression de nouveaux courants. En effet, dans certains pays, les règles actuelles ainsi que les frais de participation sont rédhibitoires. Cette situation nuit à l’émergence de véritables partis européens.
  • Promouvoir des modes de scrutin innovants, par exemple le scrutin proportionnel arborescent expliqué ici : http://plus.wikimonde.com/wiki/Bicamerisme_equitable
  • L’Union européenne doit se doter d’une constitution approuvée par référendum et proposée par une assemblée représentative du peuple et élue dans ce but. Les membres de cette assemblée constituante ne devront pas subir de discrimination linguistique.

Participation citoyenne :

  • En complément de la démocratie parlementaire, les outils d’une démocratie directe et respectueuse du principe de subsidiarité, dont le référendum d’initiative citoyenne, mécanisme permettant aux citoyens de proposer l’élaboration de nouvelles lois qui sont ensuite votées par l’ensemble des électeurs, doivent être soutenues autant que possible.
  • L’évolution du système monétaire, notamment les règles de la création monétaire, doit résulter de décisions démocratiques.

Liberté de la presse :

  • Garantir l’expression et la diversité des opinions. L’indépendance des médias, notamment des grands groupes industriels ou financiers, doit être assurée.

Retrouvez ici l’ensemble du programme.

 

27. Evolution citoyenne : avec Christophe Chalençon

 

Transparence :

  • Appliquer une transparence rigoureuse en publiant sur la plateforme informatique les revenus perçus, les frais contractés et l’activité parlementaire de nos députés européens, ainsi que les CV et les rémunérations des assistants parlementaires et des autres agents employés.

Réformes institutionnelles :

  • Créer une « Assemblée citoyenne » dans chaque commune, où siègeront de droit l’ensemble des administrés majeurs. Les Assemblées citoyennes seront dotées d’un budget propre et d’un pouvoir de décision et soutiendront l’action des maires dans la gestion de la commune.
  • Faire désigner une partie de l’Assemblée nationale et du Sénat par les Assemblées citoyennes, afin de véritablement permettre à des personnes issues de la société civile de participer aux affaires nationales.

Participation citoyenne :

  • S’appuyer sur un grand réseau citoyen (syndicats, collectifs d’intellectuels, d’experts, de chercheurs, d’artistes, think-tanks, associations, TPE-PME, coopératives, fondations etc.) formé pour faire fonctionner une Europe parallèle de coopérations, qui court-circuitera les réseaux de l’Europe technocratique. Un principe de préférence permettra aux acteurs socio-économiques de l’arc citoyen de coopérer entre eux pour mener des projets économiques, sociaux, humanitaires etc.
  • Organiser des RIC législatifs, révocatoires, abrogatoires et constituants grâce à la plateforme informatique mise en place. Les députés seront chargés de promouvoir au maximum les résultats de ces RIC, par des prises de parole lors des plénières, par l’écriture de résolution, par l’organisation de conférences de presse, de colloques etc.
  • Instaurer le RIC en toutes matières avec un seuil de déclenchement fixé à 700 000 signatures.
  • Instaurer des journées citoyennes pendant lesquelles, une fois par an, les élus aussi bien locaux que nationaux et les Français se rencontreront au cours de grands événements citoyens : festivités, moments d’échanges et de débat etc.
  • Confier aux Assemblées citoyennes l’élaboration de projets à la fois utiles et stimulants pour la vie de la commune. Ces projets seront réalisés par les citoyens eux-mêmes et financés par le budget des Assemblées citoyennes : projets artistiques, fermes biologiques, espaces de jardinage, projets d’urbanisme etc.

Retrouvez ici l’ensemble du programme.

 

28. Alliance jaune : 100% “gilets jaunes”

 

Transparence :

  • Afin d’assurer le renouvellement des institutions, la première action d’Alliance jaune sera de déposer une motion de censure à l’encontre de la commission européenne et de son Président.
  • Remplacement de l’exécutif pour redonner un souffle démocratique à l’Union : plus de représentativité citoyenne, rééquilibrage de la politique agricole, refonte des traités européens et mise au point d’un programme commun sur les migrations et le développement durable.
  • La création d’un label E.T.I.C. (Exemplarité, Transparence, Information, Concertation) attribué aux responsables politiques respectant les référendums, leurs engagements et la transparence.

Participation citoyenne :

  • Création d’une assemblée composée de citoyens de moins de 25 ans, destinée à mettre en évidence des problématiques, à porter des projets et à donner la parole aux jeunes.
  • Organiser, au niveau de l’UE, un véritable référendum d’initiative citoyenne européen. Des permanences européennes seront ouverte afin de faire entendre la voix des citoyens sur tous les sujets. Des votes seront organisés pour permettre soumettre les projets que les eurodéputés auront à trancher.
  • Contrôle citoyen à travers le RIC qui placera les élus en position d’incorruptibilité.

Retrouvez ici l’ensemble du programme.

 

29. Pour la France, transformer l’Europe — Les Républicains

 

Réformes institutionnelles :

  • Consacrer l’initiative législative aux seuls Parlement européen et Conseil. Il doit revenir aux acteurs démocratiquement élus d’impulser la législation européenne.

Participation citoyenne :

  • Permettre l’expression directe de la parole citoyenne en cours d’un mandat européen, en réformant l’Initiative citoyenne européenne (ICE) pour la rendre plus accessible et transparente. L’examen d’une Initiative citoyenne européenne devrait être rendu obligatoire par le Parlement européen. Il en rendrait ensuite compte devant les citoyens européens.

Retrouvez ici l’ensemble du programme.

 

30. Pour le climat, tout doit changer — Europe écologie Les Verts

 

Transparence :

  • Créer une Haute autorité européenne pour la transparence garantissant l’indépendance des institutions, des agents publics et des élus vis-à-vis des intérêts privés et l’accès du public aux documents.
  • Mettre en place des mesures de transparence sur l’utilisation des fonds de l’Union. Lutter contre la corruption en donnant plus de compétences au Procureur européen et en renforçant le contrôle judiciaire sur l’attribution des marchés publics. Les États-membres poursuivis pour non-respect de l’état de droit verront leurs fonds suspendus. Ces derniers seront redirigés directement vers les associations et structures œuvrant pour l’intérêt général et la démocratie.

Réformes institutionnelle :

  • Une constituante européenne pour redistribuer les pouvoirs en Europe et renforcer le pouvoir des citoyens. Une Constitution européenne qui défende et élargisse les droits des femmes, des minorités, des jeunes, avec un droit de vote à 16 ans, des réfugiés, des territoires. Cette nouvelle Constitution garantira les libertés fondamentales, l’État de droit et la liberté de la presse. Elle défendra la dignité des personnes déplacées, quel que soit le motif de leur migration : que l’on soit migrant économique, demandeur d’asile politique ou réfugié climatique, la démocratie impose le respect des droits humains. Élaborée d’ici 2024, avec la participation des citoyens européens, elle visera à consolider la séparation des pouvoirs, renforcer le pouvoir du Parlement représentant les résidents européens et adopter comme fondements un socle de droits civiques, sociaux et environnementaux.

Participation citoyenne :

  • Instituer des référendums européens, thématiques, contraignants, d’initiative citoyenne ou parlementaire. Le suivi des initiatives citoyennes européennes sera rendu obligatoire.

Retrouvez ici l’ensemble du programme.

 

31. Parti animaliste

 

Nous n’avons pas trouvé de proposition pour réformer le système démocratique dans leur programme.

 

32. Les oubliés de l’Europe

 

Nous n’avons pas trouvé de proposition pour réformer le système démocratique dans leur programme.

 

33. Union démocratique pour la liberté, égalité, fraternité (UDLEF)

 

Transparence :

  • Rendre publiques les rencontres des parlementaires avec les lobbyistes afin de tendre vers plus de transparence.

Retrouvez ici l’ensemble du programme.

 

34. Au Service des Peuples — Union des démocrates musulmans de France

 

Réformes institutionnelles :

  • L’Union européenne devra exiger l’interdiction, pour tous les hauts fonctionnaires, d’exercer pendant un délai de trois ans auprès des établissements bancaires et industriels qu’ils ont supervisés dans le cadre de leurs missions politiques. Pour compléter ce dispositif, un commissaire sera mandaté à Bruxelles, dédié aux conflits d’intérêts et à l’éthique des députés européens.

Liberté de la presse :

  • Afin de rétablir une certaine éthique dans le monde de la presse, l’Union européenne doit se saisir de ce problème de l’information. Voilà pourquoi, il est indispensable de mettre en place un comité d’éthique pour contrôler l’indépendance de la presse. Ce comité présentera officiellement un rapport annuel sur l’état de la presse dans chaque pays européens, veillera à l’intégrité de l’information (Fake news) et pourra s’opposer au rachat de groupes de presse par des groupes industriels.

 

Retrouvez ici l’ensemble du programme.